Château de la Varenne, Haironville, Meuse

La vallée de la Saulx, à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Bar-le-Duc, égrène le long de sa petite rivière une ribambelle de villages anciens, dans un cadre bucolique à souhait. De son passé de zone frontière entre la Lorraine et la France, mais aussi de villégiature fort prisée des hauts fonctionnaires de la cour ducale, elle conserve plusieurs petits châteaux, à Stainville, Bazincourt-sur-Saulx, Ville-sur-Saulx, Beurey-sur-Saulx… La plupart, hélas, se laissent à peine entrevoir derrière les murs et les hauts arbres qui les dissimulent aux regards ; l’un d’eux, cependant, ouvre plus généreusement les portes de son parc.

Château de la Varenne Haironville

Charme infini (!) des ciels lorrains… La pluie venait juste de cesser lorsque j’ai visité le château.

Le château de la Varenne fut bâti en 1506 à l’emplacement d’une ancienne maison forte, à la demande de Pierre Merlin, commissaire aux comptes du duc de Bar. Chargé – entre autres – de développer les relations commerciales avec le Royaume des Deux-Siciles, il s’était brillamment acquitté de ses fonctions et venait d’être anobli par le duc.

Côté cour, le château se compose d’un corps de logis qu’encadrent deux ailes en retour, élevées un peu plus tardivement, dans les années 1570. Celle de gauche se termine par un imposant pigeonnier, riche de trois mille boulins : lorsque l’on sait que le nombre de boulins était proportionnel à la superficie de terres agricoles possédées par le châtelain, on saisit mieux la richesse du maître des lieux…

Chateau de la Varenne Haironville

Au 18è siècle, le mur fermant la cour fut remplacé par une balustrade ; de même, certaines fenêtres furent agrandies, pour apporter plus de lumière et de confort aux appartements.

Côté parc, la façade présente certaines caractéristiques propres aux châteaux de la vallée de la Saulx : présence d’échauguettes aux angles, division horizontale en trois niveaux renforcée par des cordons moulurés, alignement régulier des baies qui, ici, n’exclut pas une certaine asymétrie !

Château de la Varenne, Haironville

La toiture est aussi haute que la façade – 12 mètres chacune.

Le niveau supérieur, beaucoup moins élevé que les deux premiers, n’est percé que de petites fenêtres ; cela ne vous rappelle-t-il pas les façades des maisons de Bar-le-Duc ?

Bar le Duc

Façades de la place Saint-Pierre, dans la Ville Haute de Bar-le-Duc

Si l’extérieur du château a conservé son allure Renaissance, l’intérieur, lui, a été réaménagé au 18è siècle. Seul subsiste au rez-de-chaussée un très beau plafond en pierre, composé de trente-huit caissons sculptés, chacun d’un motif différent.

Château de la Varenne Haironville

Ce type de plafond, techniquement très difficile à réaliser, se rencontre plus fréquemment dans une résidence royale ou une chapelle (ainsi celle des Evêques, dans la cathédrale de Toul), que dans une « simple » maison de plaisance…

Le parc du château de la Varenne – une vingtaine d’hectares en bordure de la Saulx – est ouvert tous les jours en juillet et août, de 10h à 12h puis de 14h à 18h. Planté d’arbres splendides, il offre en outre de très beaux points de vue sur le château. Ce dernier ne se visite qu’en certaines occasions, comme les Journées du Patrimoine ; vous aurez alors le plaisir d’en découvrir les décors intérieurs en compagnie de la propriétaire, une dame dynamique et absolument passionnante. Un moment à ne pas manquer !

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Château de la Varenne, Haironville, Meuse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>