Tapisseries, musée d’Art et d’Histoire de Toul, Meurthe-et-Moselle (1ère partie)

Installé depuis 1985 dans l’ancienne Maison-Dieu de la ville, le musée d’Art et d’Histoire possède de riches collections au sein desquelles se distingue un superbe ensemble de tapisseries anciennes, que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

Ces tapisseries, au nombre de neuf, ont été découvertes dans les années soixante, roulées dans l’ancien palais épiscopal, aujourd’hui siège de la mairie. Nettoyées et restaurées, elles ont pris place dans le musée, dans une salle spécifiquement aménagée à leur intention. Leur histoire tient en peu de mots, puisque ni leurs commanditaires, ni les circonstances de leur arrivée à Toul ne sont connus ; seuls éléments (à peu près) certains, leur provenance (les Flandres, probablement), et l’époque de leur réalisation, qui s’échelonne entre le 16è et le début du 17è siècle.

Les panneaux, de grandes dimensions, s’organisent en trois cycles : trois illustrent des scènes bibliques, trois autres des scènes mythologiques et/ou allégoriques, et les trois derniers des scènes romanesques.

La série biblique présente trois épisodes de l’histoire de David, figure-clé de l’Ancien Testament. Regardons par exemple celui-ci :

Tapisseries Toul

Une femme, Abigaïl, apporte au roi David de quoi subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de son armée. Peu auparavant, le mari d’Abigaïl – prénommé Nabal – avait refusé son aide au roi, épisode rappelé à l’arrière-plan de la scène principale :

Tapisseries ToulIn fine, tout se terminera bien, David pardonnera à Nabal et, après la mort de ce dernier, épousera Abigaïl !

Deuxième ensemble de tapisseries, celles illustrant des thèmes mythologiques. Si le sujet de l’une d’elles n’est pas identifié avec certitude, les deux autres, en revanche, présentent respectivement un cortège allégorique de chars, et Hercule combattant le Lion de Némée.

Tapisseries Toul

Vaincre le lion de Némée, qui terrorisait la population, fut le premier des douze travaux qu’Eurysthée imposa à Hercule.

Avez-vous remarqué que le lion a la larme à l’oeil ? Ce rusé d’Hercule l’a tout simplement enfumé pour le faire sortir de la tanière dans laquelle il s’était abrité !

Tapisseries Toul

Cette tapisserie s’inspire, dans sa composition d’ensemble comme dans les détails, d’une estampe de l’artiste Cornelis Cort, gravée vers 1563. Regardez bien, le lissier a même reproduit le petit lézard, près de la patte arrière du lion !

Cornelis Cort (vers 1533-1578), originaire des Pays-Bas, passa une partie de sa vie en Italie. Il réalisa de nombreuses gravures inspirées des tableaux des grands peintres de son temps.

Tapisseries Toul

Enfin, les dernières tapisseries illustrent trois épisodes des Ethiopiques, roman écrit par un auteur grec, Héliodore d’Emèse, au IIIè siècle de notre ère ; traduite en français en 1547, l’oeuvre connut un immense succès et de nombreuses publications, parfois agrémentées de gravures. Héliodore conte l’histoire mouvementée de deux jeunes gens, Théagène, un prince grec, et Chariclée, fille du roi d’Ethiopie : un grand roman d’amour et d’aventures, riche en rebondissements variés !

Tapisseries Toul

Sur ce panneau, Théagène et Chariclée, capturés par des brigands, sont séparés.

Ainsi, ces neuf tapisseries, bien qu’illustrant des sujets variés, constituent un ensemble remarquable par sa cohérence, mais aussi parce qu’il s’inscrit dans une période charnière de l’histoire de la tapisserie, celle de la transition entre Moyen Age et Renaissance. Dans un prochain billet, nous examinerons plus en détails ces oeuvres de laine et de soie, pour découvrir quelques facettes de l’extraordinaire savoir-faire des lissiers. A suivre, donc !!

N.B : cet article n’aurait jamais vu le jour sans la passionnante conférence donnée à Nancy, en novembre 2013, par Mme Schneider, conservatrice du musée de Toul, qui m’a permis de découvrir ces tapisseries. Je la remercie vivement !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>